• Chapitre 26

      Monsieur muscles / dieu / maître etc etc... nous emmène dans une sorte de tour immensément haute en forme d'éclair. Il nous incite à le suivre et nous fait gravir les dix mille sept cent cinquante huit (parce que oui, Arneau les comptait à voix haute) marches pour arriver tout en haut. Cendrillon râle à cause de ses ampoules ( en même temps un peu de lumière, ca lui fera pas de mal ) , Eo a fini par porter Coline sur son dos et le type d'Elec semble attendre le moment où nous allons faillir. Mais non, nous sommes finalement tous arrivés dans son...

      « Un dojo ? Quoi ?! s'exclame Arneau. Tout ça pour quatre tapis et trois lampions ?

      - Pour avoir le pouvoir d'Elec, il faut me battre en combat singulier.

      - Aah c'était pour ça le kimono, je pensais que c'était simplement par manque de goût, commente Cendrillon. Bon Olivia, tu t'en charges parce que là franchement mis à part toi, je vois pas qui est assez méchant pour frapper ce pauvre type. Personnellement ça risque de me couter ma manucure si je le touche.

      - Non,non, je m'écris ,pourquoi moi ??

      -Parce que toi !! S'écrient en chœur Arneaubisfile et Confus »

      Je me tourne vers Eo et Coline. Eo tourne simplement la tête de droite à gauche et Coline... Bon, on oublie Coline si on veut des chances d'avoir ces pouvoirs électriques.

    « Bon alors je crois qu'il n'y a pas le choix je vais devoir m'y coller, dis je en soupirant

      - J'en suis ravi ! répond Mr. Elec avec un grand sourire. »

      Il me fait rire avec ses deux bâtons à la place des yeux et sa mèche éclair qui lui tombe sur le visage. J'ôte mes chaussures et mes chaussettes, lance mon gilet sur... quelqu'un et monte sur le tatami. Il se met en place devant moi.

      « Aucune règle si ce n'est que tu ne dois pas abîmer une seule des fibres de ce précieux petit tatami. »

      Je rêve ou il est en train de faire des bisous à son tapis ? Non visiblement c'est vrai ... Bref passons sur ce detail. M. Elec et moi nous saluons solennellement. Le combat commence. Il se met en position et m'attend. Bon, il est temps de réfléchir : utiliser mes pouvoirs ou pas ? Il n'est probablement pas au courant que je détiens ceux d'Eau et de Feu en plus de mes pouvoirs innés. Et il n'a pas spécifié que c'était interdit de les utiliser. Bon, allons-y je vais commencer par l'immobiliser ! J'utilise mon don pour faire apparaître des lianes et l'enrouler comme un saucisson. Il se met à rire et fait apparaitre des minis-éclairs sur tout son corps. Les lianes prennent feu et je suis obligée d'éteindre le début d'incendie avec mes pouvoirs d'Eau. J'en profite pour le doucher copieusement. Sauf que , principe élémentaire de physique, l'eau est un trèèèèès bon conducteur ...

      « Depuis quand les fillettes habillées en vert possèdent deux pouvoirs ?
      - Deux pouvoirs ? Tu me prends pour une petite joueuse !

      Je fais apparaître des feuilles et les enflamme.

      - J'en ai trois mon gros nounours, et quand ce combat sera terminé tu m'en donneras un quatrième !
      - On ne vend pas la peau de l'ours avant de l'avoir tué, on ne te l'a jamais appris ? me répond-il avec sarcasme. »

      Aujourd'hui j'ai appris ce que c'était qu'être electrique au sens propre du terme. M.Elec vient de me balancer des éclairs sur mon T-Shirt un peu mouillé et je peux vous dire que je l'ai senti. Puis, profitant de ma souffrance il s'approche de moi, m'agrippe par le col et ... J'ai du mal à comprendre comment je me retrouve avec le nez dans le tatami , M.Elec m'écrasant de tout son poids.

      « J'ai mal pour elle, glisse Eo.
      - On devrait peut-être l'aider ? propose Arneau.
      - C'est son combat, nous on reste ici, répond Cendrillon. »

      Merci les amis, j'apprécie le geste ! Bon, on va lui brûler le derrière à ce tas de muscles.

      « AÏE ! il hurle.
      - Tu aimes jouer avec le feu toi ! je lui lance.
      - Je n'aime pas tellement les jeux de mots de mauvais goût si tu vois ce que je veux dire. Et encore moins quand c'est une petite freluquette de Vert qui les sort !
      - Tu vas voir ce que tu vas voir gros Nounours !
      - Avec ces traits à la place des yeux ça va être dur, glisse Arneau.
      - J'aime pas les mauvais jeux de mots non plus, lui répond Eo.
      - Bon, on va se la faire à la régulière. Pas de pouvoir freluquette compris ? »

      Et il me libère (enfin). Reprenant place en face de moi, nous saluons une deuxième fois. Et, alors que j'avais encore le nez au ras du sol, il me décroche un coup de poing monumental, une bonne droite en pleine poire à en tomber dans les pommes comme on dit dans le jargon. Je riposte par un coup de pied plutôt bien placé. J'entends les deux acolytes sur le côté compatir. Il parait qu'entre garçons, ils sont solidaires sur ce point...

      « Ouais ! Girl power ! Montre-lui de quelle voix on se chauffe !

      Cendrillon ouvre des grands yeux et sa mâchoire lui tombe.

      - Tu as de la fièvre Coline ? Ca va tu es sûre ? »

      J'arrête de les écouter et me reconcentre sur mon combat puisque monsieur armoire à glace revient à la charge avec coup de pied renversé, ou un truc de ce goût là. Coup de pied que j'intercepte tant bien que mal avec mes deux mains. Je le regarde, lui décoche un sourire narquois avant de le pousser en arrière et de lui sauter dessus.

      « WAZAII ! hurle Cendrillon.
      - Décidément, on n'a jamais fini de lui découvrir des talents tachés, non pardon cachés à celle-là, commente Arneau. »

      Pour vous resumer la situation, je tiens actuellement le pied de Nounours qui garde sa jambe tendue alors qu'il a le dos au sol.

      « Je peux faire l'avion ? demande Arneau des étoiles dans les yeux.

      L'autre blond le foudroie (au sens propre du terme) du regard.

      - Même pas en rêve.
      - Il serait plutôt judicieux de qualifier ce que je vis de cauchemar non? je lance

    Arneau se tourne vers moi, un grand sourire aux lèvres et répond

      - Même pas en rêve ! Allez Olivia on échange steuplait steuplait steu-... »

      Cendrillon l'a fait taire en lui assénant un coup de poing sur le haut du crâne. Je lui lance un sourire reconnaissant (pour une fois, j'espère qu'elle en a profité) et retourne à mon affaire : il est l'heure du coup de grâce.

      « Elle me fait peur avec son sourire, commente Eo.
      - Ouais je confirme, je ne voudrais pas être à la place de monsieur manque de goût, complète Cendrillon. »

      M. Elec pâlit (et il a bien raison) et je me mets à l'œuvre.

      « Par pitié arrête, c'est bon tu as gagné ! Stop ! me supplie-t-il. »

      Je descends du tatami triomphante et rejoins les autres, laissant le nounours se remettre de sa défaite.

      « Sérieusement ? Tu l'as achevé avec des chatouilles ? me demande Eo »

    « Chapitre 25

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :