• Chapitre 21

      Il n'y a vraiment rien à dire, Théos est un excellent cuisinier !! En moins de temps qu'il ne faut pour le dire, il nous a concocté un menu digne des plus grands restaurants de Vert ! Des salades, des pâtes... Secondé par Cendrillon, il a accompli des merveilles.

      Par contre pour ce qui est de l'ambiance à table, on ne peut pas dire qu'elle soit des plus brillantes. Le dîner est morose. Un silence de plomb semble s'être abattu sur chacun d'entre nous. Même Eo et Arneau qui ne savent habituellement pas se tenir au calme ne pipent mot. Enfin, Eolistis ose poser la question qui nous brûle tous les lèvres :

      « C'est quoi cette histoire de répression de révolte sur Terre ?

      Théos regarde chacun d'entre nous droit dans les yeux, prend une grande inspiration et nous dit :

      - Une vieille histoire de famille.

      Coline plonge son regard dans son assiette, non sans avoir jeté un coup d'oeil à ses pointes maintenant noires. Elle avale ses spaghettis en silence.

      - Et sinon euh... Tu viens d'où toi ? tente Arneau.
      - De Vert.
      - Ah bon ? je m'étonne.
      - Non, c'était une blague.

      Son ton est monotone et décalé, comme si il voulait écourter la discussion. Son frère, à l'autre bout de la table, mâche en silence. Mais quelle ambiance ! Soudain, le frère dit :

      - Vas-y Théos, raconte leur tout !
      - Sûr ?
      - Certain, ils ont le droit de savoir après tout....
      - Bon, puis il s'adresse à nous, nous sommes issus d'une très vieille famille d'agriculteur de Terre. Nous avons toujours été prospères, mais depuis quelques années, les récoltes sont moins bonnes, nous venons enfin d'en trouver la cause : une révolte comme on dit dans le jargon. Les plantes refusent de pousser, et donc les récoltes s'amaigrissent. Malheureusement, nous pouvons difficilement lutter contre ça... nous pensions avoir trouvé la solution et mon frère devait aller l'essayer... Mais il faut que ça reste un secret, un agriculteur atteint d'une révolte c'est comme un chanteur sans cordes vocales... Vous voyez ?

      Je remarque qu'étrangement le jumeau est mort de rire au bout de la table alors que le sujet a l'air sérieux... Peut-être que la solution est comique ? Oui, ça doit être ça.

      - Eau d'accord, j'ai compris, marmonne Confus la bouche pleine. »

      Nous terminons le repas (l'ambiance commençait vraiment à être pesante) et Théos nous conduit vers différentes chambres.

      « Il vous faut reprendre des forces si vous voulez continuer votre périple. Olivia, tu dormiras ici avec Coline, Cendrillon je t'ai préparé cette chambre et en voici une pour vous les garçons ! »

      Il désigne une pièce au bout du couloir qui a l'air très confortable. Nous le remercions et nous installons dans nos lits après avoir enfilé notre pyjama. Après que nous ayons éteint la lumière, Coline me souffle :

      « T-tu sais, les Anndar, c-c'est une des fam-milles majeures qui on-ont menées la Grand-de Révolut-tion contre l'agriculture sur Terre...

      Cette révélation me fait l'effet d'une bombe. Et comme si ça ne suffisait pas, elle ajoute :

      - Et-et pour eux, u-une révolte, c'ét-tait quelqu'un qu-qui av-vait dit un mot d-de travers. »

      Elle se retourne et s'endort... je suis bouleversée par ses terribles révélations... Nos deux gentils frères seraient donc des tyrans ? Au fond, je ne sais pas pourquoi mais ça m'étonne à peine...
      Bien décidée à avoir le dernier mot dans cette affaire de plus en plus étrange, je me décide à aller discuter sérieusement avec Théos, parce que franchement, il est pas clair ce mec !

      Je me lève sans bruit et sors de ma chambre. La porte de celle de Théos est ouverte, j'entre et là je vois un drôle de capuchon gris. Je l'ai déjà vu quelque part... Mais où ? Je demande :

      « Théos, tu es là ? »

      Pas de réponse. Une porte donne sur un sous-sol. De plus en plus étrange... Je descends les escaliers et arrive dans une drôle de grotte. Au mur j'aperçois des traces de brûlures et il y a de l'eau au sol. Comme si Confus et Cendrillon y avaient été... Hé mais c'est quoi ce bruit ?

    « Chapitre 20Chapitre 22 »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :